Skip to content

Les émotions « négatives », ces messagers qui vous veulent du bien

La lumière ne peut venir que de l'intérieur

Nombreux sont ceux qui vivent en se laissant submerger par les émotions négatives. Que ce soit des peurs, des angoisses, des regrets, de la colère ou encore de la culpabilité, les résultats sont les mêmes, ces personnes souffrent.

Cela ne pourrait durer qu’un instant, mais ce serait bien trop facile. En général, cela traine pendant des jours, des semaines, des mois voire des années ! Autant de temps pendant lequel on rumine, on imagine tout ce qu’il y aurait pu se passer ou ce qu’il pourrait se passer si …

Bref, on se détruit soit-même, focalisé sur ces pensées obsessionnelles qui nous tournent dans la tête et ces schémas qui se répètent …

Vous avez surement déjà vécu une situation comme celle-ci n’est-ce pas ? Alors j’ai une bonne nouvelle pour vous, c’est que vous n’êtes pas seul !

TOUT LE MONDE traverse des moments difficiles et vit des émotions inconfortables.

Le problème, c’est quand on les laisse nous submerger et qu’elles régissent notre vie, par peur, par fatigue ou encore par fatalité.

D’ailleurs, si vous lisez cet article, c’est que vous devez vous aussi vivre des émotions difficiles. Si c’est le cas, il est grand temps que vous compreniez quelque chose de très important et c’est ce que je vous propose dans cet article.

Vice-versa est un formidable film d’animation de Disney Pixar expliquant la place des émotions

"Le plus grand voyageur n'est pas celui qui a fait 10 fois le tour du monde. Mais celui qui a fait 1 seule fois le tour de lui-même."
Gandhi

Se reconnecter à son pouvoir intérieur

Si on reprend de la hauteur par rapport à ces situations « que l’on subit », on se rend compte qu’il y a deux choses importantes à comprendre :

1) La première : c’est que même aujourd’hui, il est toujours impossible d’aller au supermarché pour acheter 3 kg de dépression, 10 jours de colère et 300 L de culpabilité. Ce qui veut dire que nous sommes les propres créateurs de nos émotions négatives.  

2) La deuxième : Aux dernières nouvelles, nous n’avons pas encore inventé de machine pour recycler ou détruire les émotions que nous ne souhaitons pas garder. Donc, les clefs pour s’en libérer sont également en nous.

Avant de sortir les boulets rouges, il faut comprendre que cela ne veut pas dire que vous êtes 100 % responsables de la colère du patron qui est venu passer ses nerfs sur vous ou encore que la tristesse liée à la peur d’un proche soit de votre faute.

Bien sûr, nous n’avons pas le pouvoir de tout contrôler et d’empêcher les évènements de la vie. Ce que je veux dire, c’est qu’il nous appartient de choisir la manière dont nous souhaitons vivre un évènement. Tout est une question de regard que nous portons sur la situation, même si ce n’est pas toujours facile.

Cela permet de se reconnecter à son pouvoir intérieur et de reprendre de la hauteur afin de sortir des spirales négatives.

Une émotion négative a une force d’attraction importante, un peu comme un aimant qui fait que l’on reste englué, comme absorbé dans un tourbillon infernal.

Dans ce cas, on peut aussi ressentir un sentiment de cocooning à rester dans cet état, car il y a parfois des bénéfices cachés (conscient ou inconscient).

Je vous l’accorde, se trouver une petite excuse de temps en temps peut aussi faire du bien. Mais c’est vite fatigant pour nous et pour les autres.

Le vrai problème, c’est lorsque l’on subit sans chercher de solutions ou que l’on cherche à aller à contre-courant. Un peu comme si au lieu de se nourrir de ce qui vous fait évoluer, vous vous nourrissiez de choses qui viendront alimenter ce tourbillon et le faire grandir. Naturellement, son impact sera donc plus important à tous les niveaux : émotionnel, physique, spirituel, relationnel.

Retenez bien que plus vous ruminez, plus vous devenez compétent dans votre problématique.

Cela dit, attention à ne pas tomber dans le piège de l’éternel optimiste. Le but n’est pas de renier ses émotions, mais d’accepter de les vivre et de leur laisser une place pour s’exprimer. Tant que l’émotion n’est pas entendue et reconnue, elle va monter en charge.

« Le crash » (ce moment où vous sentez que vous plongez au fond émotionnellement) est parfois nécessaire, car c’est une formidable opportunité qui permet de vous emmener au fond pour déposer tout ce qu’il y a à déposer. Et vous comprenez maintenant que la remontée sera tout naturellement différente.
Ne laissez pas la cocotte-minute exploser ! Si vous n’acceptez pas, vous n’évoluerez pas et vous replongerez dans les mêmes schémas répétitifs.

Maintenant que vous avez bien visualisé et compris comment fonctionnent les émotions négatives, j’aimerais vous partager un point fondamental à leur sujet qui fera toute la différence dans les situations que vous pouvez rencontrer.

Comment faire connaissance et entrer en contact avec ses émotions ?

Les clefs que vous cherchez se trouvent déjà à l’intérieur de vous. Heureusement il y existe de nombreux moyens pour partir dans cette formidable quête intérieure comme par exemple :

L’important est de pouvoir se reconnecter à son soi profond et d’explorer toutes les possibilités que l’inconscient met en lumière. Et quel voyage … car bien souvent, il illumine une partie totalement différente de celle à laquelle on aurait pu penser rationnellement.

Je me souviens de Carine, une personne que j’ai eu l’occasion d’accompagner. Je vais vous la faire courte, mais elle a développé des troubles du sommeil et une addiction aux jeux. Malgré avoir essayé tout un tas de solutions (somnifères, appareils, changer de téléphone, etc), rien n’y a fait. C’est en allant chercher à se connecter aux émotions qui se manifestaient que nous avons pu mettre en lumière une problématique d’abandon datant de l’enfance ainsi que d’une perte d’identité, accompagné d’un besoin se sentir utile. C’est un cocktail bien chargé j’en conviens … Mais ce qui est important, c’est que nous avons pu retourner au moment où les émotions ont pris leur souche et ainsi la libérer de tous les schémas répétitifs inconscients qui en découlaient depuis toutes ces années.

Si l’on ne traite pas la souche du problème, cela équivaut à mettre un pansement sur une hémorragie. Pour empêcher une plante invasive de pousser, il faut détacher les racines.

En résumé

J’espère que vous avez pris conscience du pouvoir de nos émotions pas si négatives que cela. Elles deviennent négatives que parce que nous faisons en sorte qu’elles le deviennent.

A l’avenir, vous ne pourrez plus alimenter durablement en conscience une spirale négative, car vous savez que ces émotions sont là pour vous faire grandir.

Ce serait dommage d’en rester là n’est-ce pas ? Alors prenez une émotion qui vous impacte et demandez-vous quelle est son intention positive ?

Je vous propose dès maintenant de partager en commentaire ce que cet article vous inspire pour que l’on puisse en discuter ensemble.

A très vite,

Pierre 

Copyright – © Pierre Lejus 2021 

Des contenus complémentaires

Pourquoi j’ai choisis ce métier ? Pour inciter les gens à faire ce qui les inspire de manière à ce qu’ensemble, nous puissions changer notre monde.

Vous avez aimé cet article ? Alors laissez un commentaire juste en dessous ! Vous pensez qu'il pourrait être utile à quelqu'un d'autre ?
PARTAGEZ !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Inscrivez vous à la newsletter

Vous souhaitez recevoir les nouveaux articles et rester informé des nouveautés ? Souscrivez à la newsletter
*En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez que Pierre vous fasse parvenir des emails à but commercial et non commercial.

Les informations fournies sont invalides. Veuillez vérifier le format du champ et réessayer
Merci.Votre abonnement a réussi.


Partagez
votre avis

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Restez

Connecté

AVEC PIERRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Pierre vous partage gratuitement des stratégies simples et efficaces pour vous aider à maximiser votre potentiel.

Autres articles

Trouver son “pourquoi” a tout changé. L’histoire de Jimmy Fallon

Cela n’a aucun sens car ce n’est pas la façon dont nous avons tendance à penser. Les gens parlent sans cesse de ce qu’ils font au travail, mais ils ne réfléchissent pas toujours à la raison pour laquelle ils le font. Qu’est-ce qui les motive ? Qu’est-ce qui leur donne un but ? Quelle est leur mesure du succès, et qu’est-ce qui les guidera lorsque les choses iront mal ? On pourrait appeler tout cela le “pourquoi” d’une personne – c’est la raison de tout ce qu’elle fait, et le cœur de ce qu’elle est. La connaissance de cette raison est transformatrice ; elle rend les gens plus polyvalents et plus intentionnels. Les personnes qui connaissent leur raison sont des personnes qui ne se sentent jamais perdues.

Je suis un jeune travailleur en 2021 – Mon coup de gueule

Je suis un jeune travailleur en 2021, et je pique mon coup de gueule … Parce que j’en ai marre d’entendre à longueur de temps que les jeunes sont fainéants et qu’il ne faut rien attendre d’eux.Que les jeunes de maintenant veulent tout en faisant moins.Qu’ils ne veulent plus travailler, plus penser, plus faire d’efforts.C’est sûr, la nouvelle génération se dégrade ! C’était mieux avant …A bas la belle écriture Française, à bas le collectif, à bas le goût du travail.Vive la fête, le nombrilisme, la fainéantise et pour vu que cela me soit profitable ! Merci pour ces encouragements qui nous donnent envie de nous transcender professionnellement… Et si on portait un autre regard sur la situation en prenant un peu de hauteur ?

Les émotions « négatives », ces messagers qui nous veulent du bien

Nombreux sont ceux qui vivent en se laissant submerger par les émotions négatives. Que ce soit des peurs, des angoisses, des regrets, de la colère ou encore de la culpabilité, les résultats sont les mêmes, ces personnes souffrent.
Cela ne pourrait durer qu’un instant, mais ce serait bien trop facile. En général, cela traine pendant des jours, des semaines, des mois voire des années ! Autant de temps pendant lequel on rumine, on imagine tout ce qu’il y aurait pu se passer ou ce qu’il pourrait se passer si …

Vos problèmes sont vos défis

On a tous des challenges. Qu’ils soient professionnels, personnels, sentimentaux…

Alors comment expliquer que certaines personnes donnent l’impression de surfer sur la vie alors que d’autres se débattent à contre-courant ?

LES ENTRETIENS ANNUELS DE DÉMOTIVATION ?

Par ce titre, sciemment nous forçons le trait !

Notre souhait, vous l’aurez compris, est d’éveiller votre intérêt sur le devenir de l’entretien individuel tel que nous le connaissons et tel que nous avons pu l’expérimenter lors de nos parcours respectifs.

Ce grand rendez-vous annuel qui évalue, mesure récompense ou sanctionne peut avoir des conséquences limitantes et générer des frustrations irréversibles.