Skip to content

La communication ou l’indispensable du manager de demain: Parler vs Communiquer

Parler vs communiquer

Vous avez peut-être déjà eu l’impression de répéter 5, 6 fois la même chose à votre collègue et qu’il ne sache toujours pas quoi faire ?

On a tous rencontré au moins une fois dans sa vie cette personne avec qui le dialogue semble impossible. N’est-ce pas ?
Vous vous demandez sûrement comment faire pour sortir de cette situation dans laquelle vous êtes bloqués ?
Vous êtes au bon endroit, on va en discuter dans cet article et les prochains.

 

La guerre des mondes

De plus en plus souvent je rencontre des dirigeants, des managers abattus parce qu’ils ne parviennent plus à entretenir de bonnes relations avec leurs équipes.

Les symptômes sont multiples: relations conflictuelles, méfiance, manque de compréhension, sentiment de non-respect, baisse de l’implication, etc.
Un sentiment qui les minent alors qu’ils sont pourtant convaincus d’avoir à disposition toutes les ressources pour réussir. Ils savent qu’ils ont des bons produits, de bons résultats, des talents… Et pourtant, il manque ce petit quelque chose qui fait correctement tourner la machine, une communication efficace.

Pour la grande majorité d’entre eux, le problème ne découle pas directement de la stratégie de développement des performances économiques de l’entreprise, mais bel et bien du management et plus particulièrement de la communication. Un constat aujourd’hui grandissant avec l’arrivée sur le marché des nouvelles générations comme les Z ou encore les millenials.
Nous faisons actuellement face à deux mondes qui se comprennent de moins en moins, qui n’ont plus la même vision du travail et qui n’aspirent pas aux mêmes choses…

La communication peut-elle jouer un rôle majeur dans la résolution de problème en entreprise …? J’en suis convaincu.
Même si elle ne suffira pas à elle seule à satisfaire les attentes des nouvelles générations, elle est selon moi l’une des clefs fondamentales pour repenser la manière de manager le personnel.

La communication est un sujet très vaste et implique énormément de facteurs. Je ne vais pas parler de tout ce qui rentre en jeu mais seulement de quelques clefs qui peuvent avoir un impact énorme !

Le premier point que je souhaite rappeler c’est qu’il y a parler et communiquer.

 

Parler ou Communiquer ?

Il y a une différence notable entre ces deux verbes:

. Parler s’apparente à déverser son flot d’information sans faire d’efforts en espérant que mon interlocuteur comprenne à 100% ce dont je lui fais part.

Communiquer, c’est prendre en compte la personne qui est en face de soi dans son ensemble afin d’adapter sa façon de parler, pour que ce soit le plus compréhensible pour lui. Il peut ainsi en faire une représentation claire dans sa carte du monde, dans sa façon de comprendre et d’assimiler les choses. Si on devait résumer, communiquer, c’est se mettre sur la même longueur d’ondes que mon interlocuteur.

Il y a ce célèbre présupposé en PNL (Programmation Neuro Linguistique, découvrez la PNL à travers une interview avec 2 références mondiales, Michel Wozniak et Nathalie de Marcé) qui dit: “La carte n’est pas le territoire”. Autrement dit, ce n’est pas parce que l’on a un sujet de discussion ou encore un objectif commun que l’on va forcément le comprendre de la même façon et donc se comprendre mutuellement. Les exemples sont multiples, il suffit de regarder le nombre d’opinions divergents face à la mise en place d’un nouveau texte de loi. On parle pourtant de la même chose, mais les perceptions sont différentes car chacun vie dans un monde qui lui est propre.

On retrouve les mêmes difficultés dans la communication. Pour se représenter ce concept, imaginez un instant que parler à une personne consiste à faire un voyage dans son monde intérieur. Celui-ci est constitué de toutes ses expériences vécues, des traumatismes, des croyances, des valeurs, un vocabulaire particulier, des codes à respecter.
Oublier cela, c’est passer à côté de l’essentiel et ne pas comprendre son interlocuteur (de façon consciente ou inconsciente), et tomber dans le piège de la facilité en déversant un flot d’informations peut-être totalement indigestes pour lui.

Rappelez vous que votre interlocuteur est la somme de tout ce qui a pu se passer dans sa vie. Pour gagner le droit de lui demander un effort et avoir sa confiance, il faut savoir comment lui exprimer avec son propre langage.

 

Du sur mesure au service du collectif

On ne peut pas imposer un moule, un mode de communication unique pour tout le monde. En réalité, il y existe 7 milliards de langages. Tous ont une particularité qui demande d’être captée pour exprimer pleinement le potentiel de la personne. Mettre cela de côté revient à essayer d’imposer l’utilisation d’une langue qui n’est celui de votre interlocuteur.
Pourtant, il semblerait totalement inconcevable de parler Italien à un Français n’est pas ?
Dans ce cas, difficile d’atteindre des objectifs (qui seront peut-être clair et précis pour toi, mais pas pour eux) et d’entretenir de bonnes relations et une synergie au sein de l’équipe. La communication demande un effort conscient pour entrer respectueusement dans le même monde que la personne en face de vous.

Que l’on soit dirigeant, manager, RH, entrepreneur ou salarié, c’est une règle d’or qui est valable pour tous.

Après, je vous l’accorde ce n’est pas toujours facile. Mais c’est ce qui fait que nous ne sommes pas des robots et que nous sommes capables de nous transcender lorsque l’on communique efficacement, que l’on touche ce qui nous motive et fait vibrer ce qu’il y a au plus profond de nous.

Il n’y a qu’à regarder à travers l’histoire tous ces grands discours de Martin Luther King ou encore du Général Gaulle.
Les mots ont cette incroyable force de transcender les foules à partir du moment où l’on a compris ce que cela vient toucher au plus profond de chaque personne. C’est également vrai avec un très bon commercial qui comprend tout de suite la personne en face et ses besoins simplement en écoutant.

J’aime rappeler que si l’on a deux yeux, deux oreilles et une seule bouche, c’est bien que l’écoute et l’observation sont 2x fois plus importantes que la parole qui en découle.

S’il y a une pépite à garder de ce que l’on a vu ensemble, c’est: Si je veux communiquer efficacement avec les autres, je dois faire l’effort de rechercher de quelle façon est-ce qu’ils communiquent.

Attention, je n’ai pas dit chercher à comprendre pourquoi ils communiquent comme ça, mais comment ça se passe. Nous ne sommes pas des psychologues, simplement des observateurs qui mettent en lumière le langage qui est propre à chacun.

 

Action, Réaction !

Pour assimiler ce que l’on vient de voir ensemble, je vous propose de passer à l’action. Vous êtes d’accord ?
Bien, je vous propose un petit challenge que vous pouvez faire au quotidien, avec vos collègues de travail, vos amis ou encore vos proches, dans toutes circonstances. (Vous verrez qu’il est très intéressant de redécouvrir la façon de s’exprimer des personnes que l’on pense connaître.)

Le principe est très simple.
Il consiste à essayer de repérer dans un premier temps si la personne utilise plutôt des prédicats visuels, auditifs, kinesthésiques, olfactifs ou gustatifs.

Pour une personne ayant des prédispositions visuelles, on va d’avantage entendre des mots comme: Je vois, j’imagine, je me représente bien les chose, c’est clair, je ne vois pas, etc….

Pour une personne ayant des prédispositions kinésthésiques, on aura plutôt des prédicats comme: « je comprends. Je le sens bien, j’ai l’impression, c’est lourd, c’est froid là ta communication …

Une fois que vous aurez bien identifier cela, commencez à adapter votre communication à la personne en face de vous et communiquez avec son langage de référence. C’est à dire réutilise ses termes et utilise des mots qui ressortent du même champ lexical. Cela peut demander un petit effort les premières fois, mais cela devient vite une attitude avec la pratique.

Enfin, prenez le temps de noter tous les changements que vous pouvez observer en modifiant votre manière de communiquer avec la personne en question. Essayez de demander des choses moyennement acceptées auparavant, de faire passer des messages, de donner une tâche à réaliser par exemple. Consignez bien cela et faites en part en commentaire de cet article pour que l’on puisse échanger dessus.

Toujours pas convaincu ? Imaginez un instant que vous ayez trouvé que votre employé, Charles, est plutôt visuel. Qu‘allez-vous faire ? Privilégier le mode de communication visuel et arrêter de lui donner les ordres exclusivement oralement. Vous allez par exemple lui écrire par mail, en lui faisant un tableau, une liste, en lui montrant, enfin bref, en lui mettant quelque chose de visuel qui est sa façon privilégiée de comprendre les instructions.

Il y a encore beaucoup d’autres aspects à analyser ensemble mais nous verrons cela plus tard dans les prochains podcast. Faisons moins, mais mieux et que ce que l’on voit ensemble soit tout applicable maintenant. Mais je peux vous assurer que si vous vous prenez au jeu pendant quelque temps, vous remarquerez qu’il est déjà possible de faire beaucoup de choses intéressantes et efficace avec ces quelques éléments ! Maintenant, à vous de jouer !

 

Et maintenant …?

Le chemin n’est jamais fini et chaque jour est une nouvelle aventure. C’est pourquoi je vous invite à vraiment prendre cela comme un jeu et à explorer toutes les nouvelles potentialités qui s’offrent à vous.

Nous avons touché du doigt d’autres concepts importants pour rendre sa communication plus efficace, mais aujourd’hui, vous avez compris qu’aussi simple soit cette stratégie, elle permet de lever des interférences, diminuer les conflits, les incompréhensions, les erreurs, c’est aussi un gain de temps, de la bienveillance, un vecteur de performance pour nos équipes et nos clients, et bien plus encore.

Lorsque j’accompagne des chefs d’entreprises, des managers, des entrepreneurs ou autre, nous poussons encore plus loin ces aspects car ils sont la base d’une cohésion d’équipe et de la mise en place d’une stratégie efficace. Mon approche du coaching ne consiste pas à aider à élaborer un pur plan de stratégie opérationnel, mais avant tout à reprendre les bases en remettant l’Homme au coeur du changement.

Il y a encore énormément à dire sur le sujet et d’autres aspects à approfondir, c’est pourquoi je vous donne rendez-vous dans un prochain podcast pour décrypter de nouveaux aspects d’une communication managériale efficace et bienveillante.

J’espère que ce podcast vous aura été utile et qu’il vous aura apporté des ressources supplémentaires ! Si c’est le cas, partagez, donnez moi vos retours en commentaires et je vous dis à très bientôt.

 

Pour aller plus loin – L’art de la communication efficace grâce à la PNL 

 

Pourquoi j’ai choisis ce métier ? Pour inciter les gens à faire ce qui les inspire de manière à ce qu’ensemble, nous puissions changer notre monde.

Vous avez aimé cet article ? Alors laissez un commentaire juste en dessous ! Vous pensez qu'il pourrait être utile à quelqu'un d'autre ?
PARTAGEZ !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Inscrivez vous à la newsletter

Vous souhaitez recevoir les nouveaux articles et rester informé des nouveautés ? Souscrivez à la newsletter
*En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez que Pierre vous fasse parvenir des emails à but commercial et non commercial.

Les informations fournies sont invalides. Veuillez vérifier le format du champ et réessayer
Merci.Votre abonnement a réussi.


Partagez
votre avis

1 Comment

  1. Merci Pierre pour cette belle réflexion. C’est vrai que parfois on à l’impression de ne jamais se comprendre avec certaines personnes et cela affecte notre travail … Je vais expérimenter les clefs que vous nous recommandez et qui sont très pertinentes, simples et efficaces. Bravo pour ce premier article ! J’ai hâte de voir les prochains !!


Add a Comment

Restez

Connecté

AVEC PIERRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Pierre vous partage gratuitement des stratégies simples et efficaces pour vous aider à maximiser votre potentiel.

Autres articles

Trouver son “pourquoi” a tout changé. L’histoire de Jimmy Fallon

Cela n’a aucun sens car ce n’est pas la façon dont nous avons tendance à penser. Les gens parlent sans cesse de ce qu’ils font au travail, mais ils ne réfléchissent pas toujours à la raison pour laquelle ils le font. Qu’est-ce qui les motive ? Qu’est-ce qui leur donne un but ? Quelle est leur mesure du succès, et qu’est-ce qui les guidera lorsque les choses iront mal ? On pourrait appeler tout cela le “pourquoi” d’une personne – c’est la raison de tout ce qu’elle fait, et le cœur de ce qu’elle est. La connaissance de cette raison est transformatrice ; elle rend les gens plus polyvalents et plus intentionnels. Les personnes qui connaissent leur raison sont des personnes qui ne se sentent jamais perdues.

Je suis un jeune travailleur en 2021 – Mon coup de gueule

Je suis un jeune travailleur en 2021, et je pique mon coup de gueule … Parce que j’en ai marre d’entendre à longueur de temps que les jeunes sont fainéants et qu’il ne faut rien attendre d’eux.Que les jeunes de maintenant veulent tout en faisant moins.Qu’ils ne veulent plus travailler, plus penser, plus faire d’efforts.C’est sûr, la nouvelle génération se dégrade ! C’était mieux avant …A bas la belle écriture Française, à bas le collectif, à bas le goût du travail.Vive la fête, le nombrilisme, la fainéantise et pour vu que cela me soit profitable ! Merci pour ces encouragements qui nous donnent envie de nous transcender professionnellement… Et si on portait un autre regard sur la situation en prenant un peu de hauteur ?

Les émotions « négatives », ces messagers qui nous veulent du bien

Nombreux sont ceux qui vivent en se laissant submerger par les émotions négatives. Que ce soit des peurs, des angoisses, des regrets, de la colère ou encore de la culpabilité, les résultats sont les mêmes, ces personnes souffrent.
Cela ne pourrait durer qu’un instant, mais ce serait bien trop facile. En général, cela traine pendant des jours, des semaines, des mois voire des années ! Autant de temps pendant lequel on rumine, on imagine tout ce qu’il y aurait pu se passer ou ce qu’il pourrait se passer si …

Vos problèmes sont vos défis

On a tous des challenges. Qu’ils soient professionnels, personnels, sentimentaux…

Alors comment expliquer que certaines personnes donnent l’impression de surfer sur la vie alors que d’autres se débattent à contre-courant ?

LES ENTRETIENS ANNUELS DE DÉMOTIVATION ?

Par ce titre, sciemment nous forçons le trait !

Notre souhait, vous l’aurez compris, est d’éveiller votre intérêt sur le devenir de l’entretien individuel tel que nous le connaissons et tel que nous avons pu l’expérimenter lors de nos parcours respectifs.

Ce grand rendez-vous annuel qui évalue, mesure récompense ou sanctionne peut avoir des conséquences limitantes et générer des frustrations irréversibles.

Copyright – © Pierre Lejus 2021